NEWS
Toutes nos news en un seul clic.

Calendrier

<< Juin 2018 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Social

Our Latest Projects

Go to Portfolio

Latest Posts

Go to Blog

Abonnez-vous à notre newsletter

… Je Booste ma visibilté …

Home > Blog > portraits > P > Lémonia Anne Palmantouras

 

Je suis une voyageuse… à l’âge de 6 semaines, mes parents m’emmitouflèrent et me tendirent à ma grand-mère, mon premier passeport (que j’ai toujours !) coincé dans mes quenottes : aller direct Paris-Athènes… pendant 9 ans je fis les navettes : Grèce, France, Belgique, Hollande… pour atterrir à Liège, ville de mes amours…

Je suis membre d’une tribu : enfants, parents de sang et de cœur, compagnons d’hier devenus amis d’aujourd’hui, femmes-complices, et puis aussi et surtout mon homme… tous les âges toutes les cultures se mélangent et notre « meute » est dispersée… mais toujours prête à se rassembler à l’occasion des bons moments comme des période de crise…

Je suis multiple… femme, fille, mère, amante… lectrice, sérievore, lutin bondissant ou comédienne pour rire… enseignante, thérapeute, motabuleuse et organisartiste…

Enfant, je voulais être une femme policier. Oui oui, vraiment ! J’étais fan total de Wonder Woman, et de Starsky et Hutch, et l’un dans l’autre, je m’imaginais bien en hybride de Diana et de Starsky…

Mon rêve actuel est d’ écrire un roman…tout simplement… J’ai réussi enfin à libérer du temps, parfois en le volant, parfois en m’isolant, mais toujours par à coup… c’est que pour écrire, j’ai besoin de mon clavier, d’un café bondé, du brouhaha de la vie… et là je décroche et je peux me lancer et oublier le quotidien. Projet en cours, donc…

 

Mon univers professionnel…

Mon univers professionnel s’est quelque peu modifié ces temps derniers… enseigner à l’hôpital, faire du suivi individuel, être « précepteur »… c’est ce qui me nourrit. Les élèves me rendent au centuple ce que je peux leur donner, la direction de l’école soutien idées et projets… enseigner c’est gratifiant, mais enseigner à Léopold Mottet c’est magique : tous les jours, je me lève pour aller bosser et j’aime ça !!! Ce travail est tellement prenant qu’au fil de l’année écoulée j’ai peu à peu pris de la distance vis-à-vis de mon activité complémentaire de thérapeute… et ce, sans beaucoup de regrets.

Mon amour de toujours, l’écriture, est revenu en force cette année, à travers l’édition d’une pièce de théâtre « Laissez-nous nos rêves » écrite il y a 17 ans… déjà… L’éditeur en était tombé amoureux et voulait la traduire en wallon !!! Et tant qu’à faire… autant commencer par la version en français. Nous avons même fait une édition spéciale « souvenir » avec des dessins, l’affiche originale de « Laissez-nous nos rêves », le programme…  ce fut super motivant et donna un boost à ma créativité…  Ce n’est pas la première fois que je suis éditée – je vous invite à découvrir « Variations Lykomorphes » – mais cette pièce c’est un peu un coup de pied aux fesses pour enfin réaliser mon rêve : écrire ce grmffff… de roman qui cogite depuis si longtemps. J’ai également fait la traduction d’une nouvelle dans le recueil « Gentlemen mécaniques », en collaboration avec Raphaël Demoulin sous le pseudo Raelle Touras.

En savoir plus…

 

Mes dates clés :

Au niveau professionnel : ma décision de devenir enseignante et thérapeute… je m’en souviens comme si c’était hier. Nathanaël avait 1 an (il en a 9 maintenant), on était en février, et je venais de relire pour la 2e un condensé pratique de PNL dont j’ai oublié le titre… j’ai pris une feuille de papier, et j’ai planifié les années à venir, en découpant le tout en objectifs à atteindre… c’est la première fois que je faisais ça, la première fois que je planifiais, organisais… ce fut le commencement d’une aventure qui est loin d’être terminée…

Sinon, je dirais, sur un niveau plus personnel : septembre 94, où je décidais de reprendre le chemin de l’école après 3 ans de décrochage… septembre 2007, mon déménagement rue de Campine où je suis encore et où tout devient possible…. Et novembre 2009, le mois où mon meilleur ami devint mon compagnon pour la vie…

 

Une femme que j’ apprécie particulièrement…

Hé mais c’est de la triche ça : une femme, une seule ? mais il y en a tellement ! Il suffit de prendre le blog des Culottées (Pénélope Bagieu, le Soir) pour se rendre compte des femmes qui changent le monde, ou tout simplement de regarder autour de moi pour me rendre compte des femmes qui changent « mon monde à moi »… l’amie de toujours qui m’accompagne à chaque accouchement, celle qui est là pour soutenir le papa et les enfants pendant que je pousse à l’étage des cris dignes de Mc Enroe, celle qui trouve les mots pour apaiser mes doutes quand je flanche, celle qui est toujours là pour nourrir ma créativité, celle qui est comme une mère, celle qui est comme une fille… sans oublier ma mère ou ma fille aînée !!! Ma vie serait bien vide sans toutes ces femmes qui m’entourent… et en choisir une, la nommer… ça me parait tellement injuste pour les autres… je dois, vraiment ?

 

Le conseil que tu as envie de partager

Il y a quelques années, lors d’une formation somme toute assez peu intéressante (il y en a de temps en temps, ça arrive…), quelqu’un m’a dit que l’important était « de prendre sa place, rien que sa place, mais toute sa place », et c’était un des meilleurs conseils que j’aie reçus… Alors oui, prenez votre place, rien que votre place… mais Toute votre Place !

 

Une citation que tu apprécies particulièrement

Pour l’importance de savoir dit non, je citerai Phoebe Buffay, de Friends : I wish I could, but I don’t want to…

 

Je te donne une baguette magique, quel est ton souhait ?

Une forêt, toute petite, une maison, plutôt grande (pour y loger ma tribu), une cabane dans les arbres, une roulotte pour la transformer en espace créatif… un couple de Maine Coons… des choses simples.

 


 

Je souhaite booster ma visibilité et mon business

 

Laisser un commentaire

COPYRIGHT ZELLESOFEMININ.BE | 2017 ~ CREATED BY GSE ~ Mentions légales